le décollage économique s’appuie sur la Diaspora

18 januari 2011

Le décollage économique de la région Med doit s’appuyer sur les talents de la diaspora. C’est ce qu’indique l’étude «Diasporas: passerelles pour l’investissement, l’entrepreneuriat et l’innovation en Méditerranée», publiée par Anima Investment Network dans le cadre du programme Invest in Med.

L’étude estime à 10 millions le nombre de migrants originaires des pays Med installés à l’étranger. Les talents des diverses diasporas sont un atout pour les pays Med dans le contexte de la mondialisation.

D’après l’étude, les transferts de fonds de la diaspora Med ont explosé depuis le début des années 2000, jusqu’à devenir une des principales ressources budgétaires pour certains pays de la région, comme l’Egypte, le Maroc (qui figurent dans le top 20 mondial des pays recevant le plus de devises de la diaspora) ou le Liban (les transferts de fonds représentent 25% du PIB libanais en 2008). Selon la banque mondiale, les travailleurs originaires des pays Med ont, malgré le début de la crise, transmis à leurs familles 34,8 milliards de dollars en 2008, soit près du double des transferts enregistrés en 2005 (18,1 milliards de dollars).

En effet, l’étude consacre une grande partie au Maroc où 73 réseaux de compétences marocains ont été détectés par Anima-MedDiasporas. La population expatriée s’élevait à 3,29 millions en 2007. Les transferts de fonds de la diaspora atteignant 43,9 milliards de dollars entre 2001 et 2009 (8% du PIB en 2008). Parmi les principaux pays d’expatriation de la diaspora marocaine figurent la France, l’Espagne, l’Italie, le Canada, les USA, la Belgique, les Pays-Bas et l’Arabie saoudite.

L’étude qui analyse quelques profils de pays précise que 40 réseaux de compétences algériens ont été détectés en Europe et en Amérique du Nord. Le nombre des algériens expatriés s’élevait à 1,21 million en 2010. Des transferts de fonds de la diaspora atteignait 16,1 milliards de dollars entre 2001 et 2009 (1,3% du PIB en 2008). La Tunisie, elle, compte 10 réseaux de compétences. La population expatriée en 2008 s’élevait à environ 1 million d’individus. Des transferts de fonds de la diaspora atteignant 13,2 milliards de dollars entre 2001 et 2009 (4,9% du PIB en 2008).

Source: L’Economiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *