Les procédés

Poursuivre sur la voie d’une réussite qui a fait ses preuves

Vario Motors

D’aussi loin que je puisse m’en souvenir, mon père a toujours été entrepreneur. J’ai moi aussi eu très tôt cet esprit d’entreprise. Nous avions un commerce de gros en produits alimentaires, entre autres, avec des clients en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Belgique. J’aidais mon père dans ses affaires. Un principe m’a été enseigné très tôt : pour gagner de l’argent, il faut être entreprenant et devenir entrepreneur.

Il y a quelques années, lorsque j’ai commencé dans le commerce international pour mon propre compte, j’ai rencontré des gens qui distribuaient des scooters dans toute l’Afrique, sauf… au Maroc. Et c’est au Maroc que se trouvent précisément mes racines. Les fournisseurs m’ont alors proposé de vendre leurs scooters au Maroc. J’ai été immédiatement enthousiasmé par cette idée, surtout du fait du succès de mon fournisseur sur le marché africain, où ses produits se vendent comme des petits pains.

J’ai commencé mon entreprise il y a peu de temps et pour le moment tout se déroule comme prévu. Il est encore difficile de dire si ma famille et moi-même pourrons en vivre, mais je sais m’adapter facilement, même s’il y a peu de revenus au début. Il est très encourageant de constater que de nombreux jeunes s’intéressent à mon produit. Par ailleurs, le Maroc est un pays chaud, c’est un endroit idéal pour y séjourner, comme je le fais, durant de longues périodes chaque année.

Ce que j’aime dans l’entreprise, c’est l’aspect captivant et le fait d’oser prendre des risques. Peu importent le lieu où l’on entreprend et ce que l’on entreprend : l’essentiel est de s’adapter et d’être et de rester motivé.
IntEnt m’a beaucoup aidé en ce qui concerne le monde des affaires au Maroc. Ils m’ont informé des procédures administratives, ils m’ont expliqué comment trouver un marché pour mon produit et ont aussi attiré mon attention sur la créativité dans l’esprit d’entreprise, par exemple, m’incitant à ne pas penser avec des idées reçues. J’ai pu bénéficier d’un grand soutien moral et cela m’a beaucoup motivé.

Je pense que la valeur ajoutée d’IntEnt se situe dans son expérience sur le marché local. C’est une expérience vraiment très précieuse. À ceci s’ajoute le fait qu’il est possible de s’adresser à ses interlocuteurs en néerlandais également.

Si j’ai un conseil à donner à ceux qui souhaitent entreprendre une activité à l’étranger, c’est de mettre IntEnt à contribution pour tout ce qui leur vient à l’esprit. Posez des questions, laissez-vous former, constituez des réserves financières. Faites également preuve de beaucoup de créativité, surtout en matière de marketing, car c’est là que résident 90 % de votre succès, surtout au Maroc. Et bien entendu : préparez un plan d’entreprise pour déterminer ce que vous voulez faire et où vous voulez aller.